Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2010

Une rangée d’anciennes pierres dont l’ombre aurait marqué le déplacement du soleil viennent d’être déterrées par des archéologues. Situées dans le Dartmoor en Grande Bretagne, les mégalithes auraient des centaines d’années de plus que Stonehenge.

Le Dartmoor, région du Devon au Royaume-Uni, avait été choisie par Sir Arthur Conan Doyle pour être le théâtre de son roman Le Chien des Baskerville. Le paysage de ce parc naturel au climat rude est composé de landes et roches granitiques. C’est là que des archéologues viennent de découvrir d’anciennes pierres qui relancent le débat concernant la raison d’être de Stonehenge, situé à 120 miles (un peu moins de 200 kilomètres), à Salisbury Pain dans le Wiltshire.

Les pierres du Dartmoor, elles, mesurant jusqu’à 2,6 mètres pour 20 centimètres de large, ont été déterrées par Tom Greeves il y a six ans à Cut Hill, un des points culminants de la région. Elles ont été trouvées horizontalement mais seraient à l’origine dressées sur une longue et fine ligne. Datées cette année par comptage du carbone 14 résiduel, elles seraient vieilles d’environ 3500 ans avant Jésus-Christ, soit la fin du Néolithique. Pour comparaison, la construction de Stonehenge n’était pas commencée en 3000 avant Jésus-Christ.

Mike Pitts, du magazine British Archaeology, explique : « C’est une découverte spectaculaire et son alignement sur le solstice d’été, avec le même angle que Stonehenge, nous donne des nouvelles indications concernant les connaissances des peuples de l’Age de Pierre ».

Tel Stonehenge, le mégalithe de Cut Hill semblerait avoir été été dressé pour marquer les solstices d’été et d’hiver, ce qui pourrait signifier que les bâtisseurs de ce monument y associaient des croyances religieuses ou des connaissances astronomiques. Si les archéologues débattent toujours concernant Stonehenge, ils ont le même problème pour Cutt Hill. Ils ne savent pas si ce monument pourrait être lié à des rituels funéraires ou s’il était vu par les habitants préhistoriques comme un espace de guérison.

source : http://www.zigonet.com/stonehenge/des-pierres-mysterieuses-decouvertes-au-royaume-uni_art11476.html

Read Full Post »

Brocéliande, le verdict sur les 4 audiences

a penché en faveur de la fôret…!

« Le permis de construire du 17 novembre 2006 accordé par le préfet d’Ille-et-Vilaine au SMICTOM Centre Ouest 35 et les arrêtés leur autorisant ‘exploitation d’un centre d’enfouissement et d’une usine de pré traitement de d’ordures ménagères sont annulés .

Le SMICTOM devra verser la somme de 1000 euros à l’association Sauvegarde de Brocéliande »

Extraits des conclusions du tribunal administratif de Rennes.

A tout ceux qui ont lutté, de près ou de loin, pour préserver le plus grand massif forestier de Bretagne, A tout ceux qui se battent pour nos libertés, A ceux qui n’ont pu être là qu’avec le cœur, Mais aussi aux sceptiques, fatalistes, conformistes…

Il n’est pas toujours facile de parler des arbres, de la terre nourricière dans un monde aveuglé par un besoin de confort industriel démesuré …!!!

Mais toute cette énergie, toutes ces années passées à chercher le moyen de faire entendre nos cris de révoltes face aux choix du système monétaire, n’auront pas été vaines… !

Et pourtant, même si nous avons été entendus, ce n’est pas fini !!

De nouveaux projets de lois circulent (Directive (n°2008/98/CE ) annonçant le remaniement de la gestion d’ordures, contraire à l’objectif de valorisation et de recyclage. Il y est question de débattre de la définition même de déchets, de redéfinir les notions de valorisations et d’élimination, d’enfouissement (« y compris l’enfouissement dans le sous-sol marin »),etc…

Gardons un œil ouvert !!!

Pour Brocéliande, de nouveaux et beaux projets sont en train de mûrir dans nos chaudron pour redonner à la forêt ses « hêtres de noblesse »…pour insuffler à la Bretagne un vent de liberté …… nous revenons vers vous dès que la potion sera prête !!!

Solidairement,

Les Sorcières de Brocéliande

PS : Le 26 mars a eu lieu l’appel du jugement en correctionnel du 3 décembre 2009 concernant la réparation du dommage écologique du à la destruction et l’altération du milieu de vie d’ espèces protégées (rainette verte, tritons, salamandres…) , reprochée par les associations au SMICTOM mais non retenu en première instance.

Nous vous informerons du verdict dès que nous le connaîtrons.

Pour toutes les infos, accès au grimoire… :

http://dansesorcieres.canalblog.com/archives/01_proteger_broceliande/index.html

Read Full Post »