Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

Biggar, Écosse – Le groupe d’archéologie de Biggar a découvert le village le plus ancien du pays. D’après l’analyse des silex trouvés sur le site, il daterait de 14 000 ans.

Les pierres prouveraient que le site, situé dans un champ au nord de Biggar dans le South Lanarkshire, date de 14 000 ans et aurait servi de camp à des chasseurs suivant les migrations de troupeaux.Auparavant, les dernières preuves d’occupation humaine en Écosse se trouvaient à Cramond près d’Edimbourg et dataient de 8 400 ans avant J.-C. Puis les silex ont été découverts par le groupe d’archéologie de Biggar et ont été datés du Néolithique (3 000 avant J.-C.). Plus tard, par la datation au carbone 14 du charbon présent sur le site, les scientifiques ont pensé que le site datait de l’âge du fer.Des découvertes complémentaires ont été expertisées par Torben Ballin, un spécialiste des outils préhistoriques, avec l’aide du centre « Historic Scotland Funding ». Leurs récentes analyses d’un plus large échantillon de silex ont révélé qu’ils étaient en fait du Paléolithique supérieur, c’est-à-dire la fin de l’âge de pierre, il y a 14 000 ans.Alan Saville, conservateur du musée national d’Écosse, impliqué dans les recherches, déclare : « C’est la découverte que nous espérons depuis des années. Nous avons toujours pensé qu’il y avait eu une occupation de l’Écosse durant le Paléolithique supérieur mais nous n’avions jamais trouvé de preuves assez concluantes ».Le groupe d’archéologie de Biggar envisage d’approfondir les recherches et de mener de nouvelles fouilles dans l’espoir de trouver d’autres objets. Le travail de cette équipe permet de contribuer à la reconstitution d’une partie de l’Histoire d’Écosse.

Tam Ward, le chef du groupe, affirme : « C’est impossible de remonter plus loin dans le temps en Écosse en ce qui concerne les preuves d’occupation humaine, ce qui fait que cette découverte est exceptionnelle ».
archeologie_3031_w560

Publicités

Read Full Post »

fouilles-hongrie_2883_w560
Environ 1 300 os de vingt-cinq chiens ont récemment été déterrés dans la ville de Kana en Hongrie. Cette ville accidentellement découverte en 2003 lors de la construction d’un quartier résidentiel en périphérie de Budapest, s’est développée du 10e au 13e siècle.Les chercheurs ont trouvé dix chiens enterrés dans des fosses et quatre squelettes de chiots dans des pots enterrés à l’envers. D’après Márta Daróczi-Szabó, archéologue à l’Université Eötvös Loránd à Budapest et chef de l’étude, ces sacrifices ont probablement un rôle de protection contre le mal, contre les sorciers ou le mauvais oeil. Une douzaine d’autres canidés ont été trouvés enterrés sous les fondations de maisons. Au Moyen Âge, il était d’usage en Hongrie, de sacrifier des animaux dans de nouvelles maisons. Parfois des chiens étaient battus à mort sur le pas de la porte ou des poulets étaient égorgés. Les chiens étaient populaires pour les sacrifices à cette époque. Ils étaient vus de deux façons différentes : ils symbolisaient la loyauté, mais représentaient aussi le péché mortel de l’envie. « Il y avait une grande différence entre les chiens de chasse de la noblesse et les chiens errants de la vie de tous les jours » précise Márta Daróczi-Szabó.Les découvertes, décrites dans le Journal of Veterinary Behaviour, montrent que les sacrifices n’étaient pas un phénomène rare. Ils étaient même pratiqués régulièrement dans les villages chrétiens. Le fait que des coutumes païennes tel le sacrifice animal aient persisté pendant des siècles au côté de l’Église est surprenant. L’importance du nombre de chiens retrouvés sur ce site augmentera sûrement les chances de comprendre le sens de ces sacrifices.

Read Full Post »

L’association Agir pour les Religions de la Terre a pour but de rassembler les païens autour d’une thématique commune : la reconnaissance des religions païennes de la Terre et le respect des Lieux sacrés. Nous existons depuis maintenant un peu plus d’un an et nous pouvons d’ores et déjà tirer un bilan positif de nos principales actions : les menhirs de Plouhinec dans le Morbihan, en premier lieu, qui étaient sur le point d’être vendus en même temps que le terrain, constructible, sur lequel ils se dressaient, donc en voie d’être détruits, et dont nous sommes à l’origine de la sauvegarde. Et puis la pétition que nous avons lancée, pour le respect des lieux Sacrés et la reconnaissance du paganisme qui a été signée par 1113 personnes. Nous avons fait parvenir ces vingt neuf pages de signatures nourries d’espoir aux autorités concernées et sommes donc maintenant connus de nos institutions. Ce sont là des résultats visibles mais notre action ne s’arrête pas là … elle perdure dans les combats pour la sauvegarde de la forêt de Brocéliande et pour tous les lieux sacrés, en général, menacés d’une manière ou d’une autre, à plus ou moins long terme. Elle perdure également dans le recensement des lieux sacrés d’Europe que nous avons entamé. Et c’est pour continuer cette action et ce combat que nous avons besoin de vous. Vous pouvez nous aider en participant à notre recensement mais vous pouvez nous aider aussi en adhérant ou renouvelant votre adhésion à l’association.
Etre adhérent à l’association est utile pour former un “organe” que l’on prend en compte, pour que le paganisme ait une voix que l’on écoute. Il n’y a que le nombre qui puisse nous permettre d’exister. En effet, la cause en soi, si noble soit-elle, doit rassembler des voix électorales…
Le montant de l’adhésion est fixé à 1 euro minimum pour une année, renouvelable à Beltaine, le 1er mai (les adhésions reçues à partir de maintenant valant pour la période 2009/2010). L’essentiel n’est pas d’amasser des fonds, même si ce sont les cotisations qui ont permis l’envoi de la pétition aux autorités, mais d’être nombreux pour avoir du poids.
Merci de votre aide.

Vous pouvez adhérer en téléchargeant et remplissant (ou reproduire sur papier libre) le formulaire que vous trouverez sur notre site :
https://religionsdelaterre.wordpress.com/association/assos/
Vous pouvez nous contacter par cette adresse mail :
a.r.t@live.fr

Read Full Post »