Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2008

Une équipe d’archéologues belges et turcs ont exhumé les restes d’une statue géante représentant l’empereur Marc Aurèle dans les thermes romains de Sagalassos, l’actuel Aglasun (province de Burdur) dans l’ouest de la Turquie.

La découverte date du 20 août dernier. Outre une tête haute de 90 cm, l’équipe dirigée par le professeur Marc Waelkens de l’Université catholique de Louvain a exhumé un bras droit tenant un globe dans la main ainsi que les deux jambes du souverain. Selon les estimations, la statue de l’empereur, qui a régné de 161 à 180 après Jésus-Christ, devait être haute de 4,5 mètres, a souligné le conservateur du musée de Burdur, Haciali Ekinci.

Le professeur Waelkens mène depuis 1985 des recherches sur le site. Avec ses collaborateurs, il a déjà mis au jour les restes d’une autre statue géante : la tête, le tibia et un pied de l’empereur Hadrien qui régna de 117 à 138 de notre ère. Autre trouvaille : une tête de l’impératrice Faustina.

Sagalassos, habitée jusqu’au septième siècle après Jésus Christ, a été détruite à cette époque-là par des tremblements de terre et s’est enfoncée ensuite dans l’oubli.

source: LCI.fr

Read Full Post »

Avis aux collectionneurs : Bibracte a fait frapper monnaie par la Monnaie de Paris et met en vente depuis peu un jeton touristique à l’effigie de Dumnorix.

Bibracte rejoint aujourd’hui le cercle des sites et villes dotées de cette monnaie touristique : en Bourgogne, les villes d’Autun, Beaune, Dijon, Cluny, Auxerre, les musées de Solutré, du Septennat, de St-Léger Vauban et Touroparc.

Pour cette occasion, c’est le relevé d’une monnaie gauloise frappée au nom du chef éduen Dumnorix, protagoniste de la guerre des Gaules, qui a été choisi.

« Deux Eduens, cités par César à plusieurs reprises, ont vu frapper monnaie à leur nom. Ni l’un ni l’autre ne sont les magistrats suprêmes de la cité éduenne. Les vergobrets élus sont Diviciacos au moment où Dumnorix entre en scène et Convictolitavis lors de la révolte de Litaviccos. Tous deux sont des aristocrates, issus de grandes familles et la cité leur confie le commandement des troupes éduennes, fantassins semble-t-il dans le cas de Litaviccos et cavalerie pour Dumnorix. L’apparition de leur nom sur les monnaies paraît donc étroitement liée à leur charge militaire. »
Extrait de « Les monnaies gauloises et romaines de l’oppidum de Bibracte » de Katherine Gruel et Laurent Popovitch – Editions Bibracte.

http://www.bibracte.fr/une-medaille-pour-bibracte-_fr_01_02.html

Read Full Post »

Des objets vieux de 6.500 ans ont été découverts sur un glacier en Suisse, ce qui en fait les plus anciens vestiges jamais trouvés dans les Alpes, a indiqué jeudi l’Université de Berne.

Mis au jour entre 2003 et 2007, 46 des 300 objets trouvés sur le glacier du Schnidejoch (Centre) ont été datés grâce à la méthode de radiocarbone, a annoncé l’Université de Berne lors d’une conférence réunissant des archéologues et des climatologues.

Ces vestiges préhistoriques comprenant des pièces de vêtement de cuir, des épingles en bronze ou un carquois et des flèches sont plus anciens que l’homme des glaces Oetzi, retrouvé dans le glacier de Similaun (Italie) et qui aurait vécu il y a 5.100 ans.

Les fouilles sur le glacier du Schnidejoch, qui culmine à 2.756 mètres d’altitude, ont démarré en 2003 après la découverte par un couple de promeneurs de fragments d’un carquois.

Selon les scientifiques, ces découvertes vont permettre d’apporter des éclaircissements sur la traversée des Alpes entre le néolithique et l’époque romaine.

source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-36686094@7-50,0.html

Read Full Post »

…Brocéliande, Terre de légende…

…Brécilllien au XIIe siècle…
…aujourd’hui Brocéliande, Terre de légende…ou encore Brec’helean…

Cette forêt mythique peuplée de Faeries et de légendes Arthuriennes, remarquable par sa biodiversité, ses patrimoines culturel, archéologique et historique risque toujours d’accueillir un dangereux voisin : un imposant complexe de traitement de déchets de 65 communes…

Certains dénigreront l’impact de Brocéliande, d’autres penseront qu’il faut bien traiter ces déchets quelque part…mais nombreux sont ceux qui pensent que ce site n’est pas adapté et osent dire non à ce mauvais sort !
Comment accepter que cette forêt accueille chaque année près de 30 000 tonnes d’ordures avec la mise en place d’un centre d’enfouissement de 13 hectares et la création d’une usine de traitement de déchets (11 918m² de SHOB altérant l’essentiel des landes présentes sur le terrain) ?

Quel héritage souhaitons-nous laisser à nos enfants ? Quatre ans déjà que les associations locales expriment leur volonté de protéger les multiples richesses de ce site contre le risque de dégradation que ce projet entraînerait…aujourd’hui, cette même volonté dépasse les frontières locales !

Le 22 août à Gaël, le festival « Danse avec les sorcières » dépeindra non seulement la richesse de Brocéliande, son environnement, sa culture et l’inspiration artistique qu’elle engendre…mais accueillera également le soutien des réseaux montrant l’impact de ce combat au delà de ses lisières…

Le « Folklore de la Zone Mondiale » et les « Sorcières de Brocéliande » débuteront ce festival à 18h00 avec une présentation de l’univers de Brocéliande par ses conteurs, ses fées, ses chevaliers mais aussi ses peintres, ses écrivains, ses danseurs…
Un concert de soutien suivra avec des groupes Bretons : Les Ramoneurs de Menhirs et Trouz an Noz, mais aussi J’Aurais Voulu (Colmar), Hydra (Belgique), et Rootsystem (Pays Basque)…du punk, du trad, du reggae, du rap…

plus de renseignements : http://dansesorcieres.canalblog.com/archives/01_proteger_broceliande/index.html

Read Full Post »